Ma correspondance…

20170326_103824

Bonjour à tous!

Ces derniers temps, ma mère fait du rangement. Elle trie, jette, déplace, nettoie…

Elle m’a donc rendu ma « correspondance » comme elle dit.

Une table de chevet pleine (sans compter ce que j’ai déjà chez moi, car j’ai tout gardé)

Rentrée à la maison, j’ai plongé mon nez dans ces lettres et autres cartes, postales, de voeux, d’anniversaire…

J’avais plein de lettres d’amis. Plein. Et tu te prends tes (presque) 35 ans en pleine face. Oui. Quand tu étais jeune lycéenne, puis étudiante, tes potes t’envoyaient des lettres. Et tu leur répondais. Par voie postale.

Avoue que toi, derrière ton écran, tu te sens un peu vieille aussi (oui, je parle au féminin, à part mon mari, je pense que très peu d’hommes me lisent).

Tu relis avec émotion les lettres de tes amoureux (on ne s’emballe pas, le pluriel oui, mais c’est pas non plus un high score hein…) et tu te dis que quand on est amoureux,on écrit des trucs bien couillons mais teeeeeeellement mignons… vraiment, ça fait sourire, et quand tu es triste comme je l’étais au moment de la relecture, ça fait du bien. A fond.

Tu relis en te marrant les lettres des copines. Et même j’ai retrouvé un ou deux messages à 3 voix échangés lors de certains cours de maths ou de français.

Et celles de tes amis I sans E, car j’étais bien au contact des garçons, on se disait plein de choses…

Et tu sais ce que tu te dis? Que tu avais et que tu as toujours des amis. Les amis c’est la vie. J’avais écrit un article à ce propos d’ailleurs…

Je sais que Lili n’aura pas la chance que j’ai eue la semaine dernière en relisant ces lettres. Est-ce que cette génération ou d’ailleurs la jeunesse actuelle garde ses mails? Peut-être bien finalement.

Est-ce que les lettres envoyées par voie postale feront un retour? Avec la mode très chouette du scrap, on peut l’espérer mais une carte reste une carte. Tout ce qu’on s’était écrit à l’époque ne serait pas rentré sur une carte. Et il faut le dire, c’était loin de l’esthétisme apporté aux courriers d’aujourd’hui. L’enveloppe blanche à cases toute simple et la feuille de classeur pliée en 4, parfois arrachée d’un cahier à spirales. On voulait se parler, pas s’impressionner. Et le scrap n’était pas à la mode.

En vacances j’envoie toujours des cartes postales. Parce que j’aime en recevoir, même si cela se fait rare.

Mais je n’écris plus de lettres. Peut-être que ça doit changer?

Durant les deux dernières semaines, j’ai reçu pas mal de courriers. La voie postale reste une voie privilégiée pour les moments importants de la vie de nos amis. Que ce soit pour les anniversaires, les différents faire-parts (naissance, mariage, décès…), les mails restent peu usités (en tout cas dans mon entourage).

Qu’en sera-t-il quand Lili aura mon âge? Réponse dans 28 ans 🙂

Je dédicace cet article à tous ceux qui m’ont écrit jadis… et qui le font encore parfois aujourd’hui…

Merci pour ces lettres à l’époque, et merci pour leur relecture aujourd’hui, qui m’a fait un bien fou.

20170326_103819

Armelle

PS: ton rapport au courrier, tu le racontes dans les commentaires?

Suivez-moi, partagez 😉
Facebook
Facebook
INSTAGRAM
Pinterest

You may also like

8 commentaires

  1. Je dis bien d’accord avec ce que vous dîtes…Quand ma maman est décédée on a aussi fait du rangement et trouver tout nos petits courrier et carte postale que j’ai d’ailleurs gardé…. Encore aujourd’hui lors d’anniversaire je fais partie de celle qui aime écrire et recevoir des cartes je trouve que les mots’restent toujours…. Et moi j’envoie encore des cartes postales quand je suis en vacances…Bonne journée à vous…

  2. J’ai aussi tout gardé…. et ressorti il n’y a pas longtemps. J’écrivais beaucoup, finalement plus que ce que je recevais.
    J’envoie mes cartes postales l’été… mais effectivement, plus de longues lettres sur des feuilles que je décorais avec des dessins… c’était chouette…
    J’en reçois de temps en temps… très peu… et souvent c’est de toi 🙂
    Je te fais de gros bisous

  3. J’ai aussi gardé toute ma correspondance !! Mais je n’ai jamais osé remettre le nez dedans. J’ai trop peur de la grosse claque de nostalgie que je vais prendre. Qu’est ce que j’ai écrit ! A mes copines de vacances, mes correspondantes… Et les petits mots échangés sur l’agenda ! J’ai tout gardé.
    J’ai toujours adoré recevoir du courrier. Aujourd’hui seule la grand mère de mon amoureux nous écrit pour commander des bouquins, nous envoyer des coupures de presse ou nous dire qu’elle pense à nous (elle ne veut pas nous déranger au téléphone). Et c’est toujours un plaisir de la lire !
    Ça me manque de ne plus recevoir de courrier et de ne plus y répondre. Quand j’ai déménagé à l’autre bout de la France en quittant tous mes amis d’enfance et d’adolescence, chaque lettre était tant attendue. Même si je me suis fait de nouveaux copains rapidement, ces courriers étaient une bouffée de joie. C’était génial !
    Je continue d’écrire mais numériquement et je garde chaque texto, messages ou mail. Je ne sais pas quel sera le rapport aux échanges épistolaires quels que soient leur forme, mais j’espère qu’ils garderont en mémoire le bonheur que ça a été d’échanger avec leurs amis ! Merci Armelle pour cet article qui me remplit de joie en me souvenant 🙂

  4. Je dois aussi encore avoir qq lettres rangés dans une boite, mais pas spécialement envie de remettre le nez dedans de peur de devoir admettre la vérité (bouh… j’ai plus 15 ans).
    Maintenant, je remplis des boites avec les jolies cartes de scrap reçues des copines 🙂
    Et sinon, j’envoie des vraies cartes aux personnes qui les apprécient et aux autres c’est des messages en version numérique.
    bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *