Les amies, c’est sacré.

Des amies, j’en ai. Je suppose et j’espère que vous en avez aussi!

J’ai 5 cercles d’amies, de celles que je vois rarement à celle que je vois quotidiennement (oui, je sais, je n’ai pas mis de s, et pour cause, elle est seule!)

Il y a les amies de la fac, que je vois au maximum une fois par an, et dont les échanges sont limités. Et pourtant. Depuis 15 ans, on n’a jamais coupé le lien. Nous habitons toutes à au moins 2 heures de route de l’une ou de l’autre. Nous sommes là pour nos moments importants. Et quand on se voit, c’est comme si on ne s’était jamais quittées. On se raconte nos vies comme si on se voyait toutes les semaines, on se rappelle nos souvenirs de la période étudiante, on rit, on rit tellement! On se voit en famille avec enfants et conjoints respectifs. C’est une joyeuse bande que j’ai toujours grand plaisir à voir. Mais on ne se dit pas tout. On ne se voit pas assez pour cela. Et ce n’est pas grave, ça n’empêche qu’on sera toujours là. Malgré tout.

Il y a les collègues amies. 3 cercles dont deux à une personne!

Il y a la collègue/amie que je ne fais presque que croiser. Nous n’avons travaillé qu’un an ensemble mais le rapprochement a été immédiat. Un âge proche, un de ses enfants et Lili presque du même âge, donc les mêmes préoccupations. Elle est d’une gentillesse infinie même si sa vie n’est pas toujours facile. On habite à 4 km l’une de l’autre et pourtant, on n’arrive même pas à se voir. Les emplois du temps de chacune ne sont pas toujours évidents. Ce qui est sûr, c’est qu’on devrait faire un effort et que je vais la contacter plus souvent, au moins pour donner des nouvelles par mail. Allez ma belle, c’est promis. Elle fait les scones comme personne. Bon ce sont les seuls que j’ai goûtés mais je suis sûre que c’est la meilleure.

Il y a deux collègues amies qui comptent beaucoup. Elles m’ont « sauvée » d’une collègue toxique. J’ai passé une année exceptionnelle scolairement et humainement avec elles. J’ai vécu ma grossesse avec elles. Elles ont vécu avec moi des moments difficiles et ont toujours été là. J’ai vécu avec elles leurs moments difficiles aussi. Certainement que ça nous a soudées. Elles savent beaucoup beaucoup de choses sur moi. Mais punaise, qu’est-ce qu’on parle d’école toutes les 3, on est indécrottables. On se voit tous les deux mois et c’est avec elles que je fais des cafés klatsch d’où l’une des rubriques de ce blog (bien peu alimentée je sais!). Elles sont super, nos âges ne sont pas les mêmes, nos vies non plus, et pourtant, ça marche!

Il y a ma collègue/amie actuelle. Il ne nous a pas fallu beaucoup de temps pour nous rendre compte qu’on était sur la même longueur d’ondes. Purée, c’est génial de travailler avec elle. Ou pas!! Elle est aussi dingue que moi, moi qu’elle. On bosse beaucoup, on fume la moquette, on a des idées tout le temps et le pire, c’est qu’on les trouve toujours bonnes, on est complémentaires tant au niveau de nos idées que de nos compétences et on est complètement folles. Le problème, c’est qu’on s’arrête rarement! Et on se voit tellement qu’on se voit encore plus. On se voit en dehors, que ce soit pour une sortie Ikea, une tarte flambée ou une invitation à la maison. Et nos conjoints font de la musique ensemble. Bref, je n’aurais pu mieux tomber. Et puis, elle sait tout sur moi. On se voit tellement qu’on est dans l’immédiat. On s’écoute, on s’aide au jour le jour. Une fois, une seule fois en 4 ans, une tension s’est faite pour le boulot. Cette histoire nous a tellement fait braire que nous avons très vite fait des compromis toutes les deux parce que ce n’est vraiment pas notre truc de nous prendre le chou. Elle est top ma collègue. Vraiment top. Et pis nos filles ont un an d’écart et s’entendent comme le steak et les frites, le lard et la crème, l’aiguille et le fil, la feuille et le stylo…

Et puis il y a… il y a elles. Ces trois là. Des années que ça dure. Et c’est trop bien. 2 pas trop loin. Une à des milliers de km. Avec elles il y a eu des soirées, des journées, des semaines, des moments, du shopping, des restaus, des bars, des ballades, des spas, des rigolades infinies, des bavardages interminables, des mariages et des pacs, des réunions de crise, des ruptures, des coups de fil, des déménagements, des services, des sms et messengers et autres mails, des sorties éducatives (sisi), des cuisines entre amies, des photos, des larmes, du boulot. Il y a eu tout ça. Et il y a encore. Elles savent tout tout tout. Je sais où les trouver. Même virtuellement elles sont là. Même quand physiquement c’est pas possible. Si je devais les qualifier de mes yeux d’amie je dirais qu’elles sont belles, intelligentes, intéressantes, drôles, fines, impliquées, stressées, aimantes, bienveillantes, blondes (ouais on l’est toutes un peu parfois), présentes, parfaites. En toute objectivité bien sûr! On n’a pas les mêmes goûts pour plein de trucs. Chacune a d’autres cordes à son arc. Mais on vit des moments géniaux. Là on vient de passer deux jours parfaits, coupées du monde, juste nous, à rire, à se trouver dans une soirée improbable, à parler… c’est elles, les #bestfriendsever de toute la vie du monde entier. J’vous aime!

Je rajouterais juste une amie virtuelle, jamais vue et à qui d’ailleurs il faut que je redonne signe de vie. Jamais vue mais d’après nos échanges, c’est une personne exceptionnelle. Elle vit près de la montagne et il est sûr qu’on se verra un jour, en tout les cas j’y compte bien.

Le test va être de savoir si chacune des personnes va se reconnaître.

J’ai une chance incroyable de toutes les avoir. Une ou douze, la quantité ne compte pas. J’espère que vous avez tous un entourage sur lequel vous pouvez compter…

Armelle

 

Suivez-moi, partagez 😉
Facebook
Facebook
INSTAGRAM
Pinterest

You may also like

7 commentaires

  1. Je me suis reconnue ❤ Merci pour ces gentils compliments…moi aussi je devrais t’écrire plus souvent et trouver du temps pour venir te voir. Promus, je vais faire un effort aussi…
    Mais pour moi c’est là un signe de véritable amitié…ne pas se voir tous les jours et avoir tjs l’impression de ne pas s’être quittées.
    Plein de bisous ma belle!

  2. Je me suis reconnue aussi 🙂
    Juste une toute petite correction : on va se voir 2 fois en moins de 12 mois !! Dingue !!! Mais on se verra encore souvent et puis … on se verra encore après ça !
    Aller, gros bisous et à très bientôt !!!!!

  3. Rhooooo ! Touchée coulée 🙂
    C’est rigolo j’ai beaucoup pensé à toi cette semaine 🙂 les grands esprits se rencontrent 😉
    Moi aussi j’aimerai bien qu’on arrive à concrétiser ça!
    Plein de bisous et merci pour ce passage qui me touche beaucoup (et j’ai pris du plaisir à lire le reste aussi 😉 )

  4. Heu… Et j’ai oublié… Non non non je suis loiiiiiin d’être extraordinaire ! Je suis on ne peut plus ordinaire 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *